Question-réponse

Qu'est-ce qu'une amnistie ?

Vérifié le 27 mai 2020 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

L'amnistie est l'effacement par la loi de certaines condamnations de votre casier judiciaire. Si vous faites partie des personnes visées par une loi d'amnistie, vous êtes alors reconnu comme innocent pour les faits qui avaient entraîné les condamnations.

Contrairement à une grâce présidentielle, une mesure d'amnistie n'est pas une mesure individuelle. Il s'agit d'une mesure générale, issue d'une loi spécialement votée à cet effet. Elle bénéficie à toutes les personnes qui ont commis une ou plusieurs catégories d'infractions visées dans la loi.

Par exemple, une loi est votée pour amnistier toutes les condamnations pour excès de vitesse.

Vous ne serez pas prévenu personnellement de cette mesure. Vous devez vous informer par vous-même.

Vous pouvez :

  • Chercher le texte concerné sur le site de Légifrance. Il vous suffit alors de taper amnistie dans l'espace rechercher par mots pour trouver tous les textes concernés :

Service en ligne
Chercher un texte de loi ou un décret

Accéder au service en ligne  

Direction de l'information légale et administrative (Dila) - Premier ministre

  • Demander à consulter votre casier judiciaire. Si la mesure a déjà été mise en œuvre par les services du ministère de la justice, les condamnations concernées ne figurent plus dans votre casier.
  • Demander des conseils dans une maison de justice et du droit.

Où s’adresser ?

Tél. : 04 67 35 83 60

Fax : 04 67 35 83 61

Site web : http://www.justice.gouv.fr/

Vérifié le 28-09-2018 par Ministère de la justice

Tél. : 04 67 08 12 69

Vérifié le 07-01-2019 par Ministère de la justice

Vérifié le 01-01-1970 par

Tél. : 04 67 83 61 54

Fax : 04 67 91 23 86

Courriel : mailto:mjd-lunel@justice.fr
Site web : http://www.justice.gouv.fr/

Vérifié le 24-03-2015 par Ministère de la justice

Vérifié le 01-01-1970 par

  À savoir

la mesure d'amnistie ne supprime que les sanctions pénales (peines de prison et amende). Elle n'efface pas les sanctions civiles (condamnation à verser des dommages et intérêts).